x0x_AICHA_x0x

..::/PoEmEs\::..
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sirène

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina
o0o_PoèTes_ExPeRt_o0o
o0o_PoèTes_ExPeRt_o0o
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Devant mon écran
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Sirène   Mar 4 Sep - 0:21

Sirène

Sur un océan d’huile voguait un fier gréement
Autour d’eux pas une île, ni terre, ni continent
Au milieu de ce calme, de ce ciel sans nuage
La lune veillait leurs âmes offrant un doux présage.
Les marins ne dormaient, profitant de l’air frais
Tous étaient éreintes, par la chaleur d’été.

Soudain, un chant surgit au beau milieu des flots
Les hommes furent surpris par ce subtil morceau
Un concert angevin aux accents mélodieux
Et leur cœur furent étreints par ces sons harmonieux
La musique ondoyant comme mer en furie
Dans les âmes pénétrant immisçant la folie.

Quand des bustes de femme vinrent percer la surface
Alors aucun des hommes ne vit cette menace
Tant ils furent éclairés par leurs sublimes traits :
Leurs cheveux ondulés de la couleur des blés
Parés de coquillages aux reflets bigarrés.
Les femmes du rivage ne peuvent égaler
Le bleu de leurs regards, comme un ciel azuré
Leurs visages d’ivoire que l’on dirait sculpté.
Quand l’une d’elle plongea tel une beauté nymphale
Ils virent alors qu’elle a une nageoire caudale.
Une queue de poisson irisée par la mer
Ils perdent la raison, leurs âmes et leurs repères.

Car le plus courageux jette alors à l’eau
Dans l’espoir hasardeux de saisir assez tôt
Un des corps de déesse à voix voluptueuse
L’étreindre de caresses, de paroles chaleureuses.
Il fut bientôt rejoint par tous ses compagnons
Par l’inconscience oints, oubliant la raison.

Quand l’aube se leva éclairant le bateau
Arriva leurs trépas engloutis sous les eaux.
Le trois-mat fut trouvé sans personne à son bord
La légende était née et on raconte encore
Qu’on entend chaque nuit hurler les âmes en peine
Qui crurent dans leur folie embrasser leur sirène.

Angelina - le 10 mai 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://docsinfo.free.fr/plume
 
Sirène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
x0x_AICHA_x0x :: -=/PoéTi-TiNs\=- :: .::/DIVERS\::.-
Sauter vers: